S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
29.03.2024 à 13 H 01 • Mis à jour le 29.03.2024 à 13 H 54
Par
Mobilité électrique

Le Chinois BTR signe un accord de 3,3 MMDH avec le Maroc pour son usine à Tanger Tech

Cérémonie de signature de la convention d’investissement. (Crédit: DR)
Le Chinois BTR New Material Group, dont Le Desk révélait en mai 2023 l'intérêt pour le Maroc et puis en octobre suivant l'installation à Tanger Tech, vient de finaliser sa convention d'investissement avec l'Etat. Détails

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a présidé ce vendredi 29 mars à Rabat, la cérémonie de signature de la convention d’investissement du projet stratégique de la société chinoise BTR New Material Group, annonce un communiqué du ministère de l'Investissement, de la Convergence et de l'Évaluation des politiques publiques.


Premier du genre dans l’écosystème des batteries électriques au Maroc pour lequel une convention est signée, ce projet d'envergure porte sur la construction d’une unité de production de cathodes (un composant essentiel de la batterie des véhicules électriques), pour un montant d’investissement de 3 milliards de dirhams (MMDH) et la création de plus de 2 500 emplois.


Ce projet d'envergure, prévoit l'implantation d'une usine d'une capacité de 50 000 tonnes par an au sein de la Cité Mohammed VI Tanger Tech. Développée en deux phases sur une superficie de 15 hectares, la mise en exploitation de la première phase d'une capacité de 25 000 tonnes est prévue dès septembre 2026, ajoute la même source.


Un projet implémenté à la vitesse supérieure, d'autres devraient encore suivre

Les négociations entre BTR New Material et le département de Mohcine Jazouli ont été entamées en  mai 2023, comme le révélait alors Le Desk. autour du projet. Par la suite, juste après son installation, également révélée par nos soins en octobre 2023, à Tanger Tech, BTR New Material est passé, dès le début de cette année, à la vitesse supérieure dans l'installation de son projets de production des composants de batteries électriques au Maroc. Comme nous le dévoilions, le groupe chinois avait entamé en janvier dernier les opérations de recrutement. Une tâche qu'il avait confié à Xuesong Bai, chargé des ressources humaines et nouvellement enrôlé pour cette mission.


Pour le projet, dont les travaux ont d’ores et déjà démarré, le Chinois BTR avait prévu un investissement global de 4,9 MMDH. Le groupe comptant parmi ses clients les principaux fabricants de batteries électriques tels que BYD, CATL, Volkswagen ou encore Tesla, ce projet vient ainsi consolider la place du royaume en tant qu'acteur de référence.


BTR New Materiel viendra par ailleurs compléter tout un écosystème de la gigafactory en cours de constitution, comme l'a déclaré le ministre de l'Investissement Mohcine Jazouli. « Cet investissement dans le secteur de la mobilité électrique n'est pas isolé, il est le premier de plusieurs projets d’envergure à venir, positionnant ainsi le Royaume comme un pôle attractif pour l'industrie des batteries pour véhicules électriques et un acteur incontournable dans la production de composants vitaux pour l'avenir du secteur », a-t-il indiqué.


C'est également ce qui avait été déjà démontré par Le Desk dans un autre Datadesk. En novembre 2023, nous expliquions que plusieurs groupes étrangers s'alignent pour investir au Maroc dans ce secteur. Ils sont à la fois intéressés par les ressources naturelles disponibles, le phosphate (pour les batteries LFP) et le cobalt (pour les batteries NMC), mais aussi et surtout l'accord de libre-échange signé avec les États-Unis, permettant aux Chinois de contourner les restrictions imposées par Washington.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite